Premio Strega 2018

Le prestigieux prix littéraire Premio Strega, équivalent italien du Prix Goncourt, a été  attribué à Helena Janeczek, pour « La ragazza con la Leica » paru chez Guanda Editore. La cérémonie, retransmise par la RAI, s’est déroulée dans les jardins de la Villa Giulia à Rome. La dernière femme à avoir reçu ce prix est Melania Mazzucco avec « Vita » en 2003.

L’ouvrage débute avec le cortège funèbre de Gerda Pohorylle alias Gerda Taro, première photojournaliste morte sur un champ de bataille en 1937 en Espagne, à l’âge de 27 ans.  Son éloge funèbre fut prononcé par Pablo Neruda et Louis Aragon et sa tombe au Père-Lachaise fut dessinée par Alberto Giacometti.

Helena Janeczek raconte avoir eu l’idée de cet ouvrage en 2009 à Milan lors de la première rétrospective consacrée à Gerda Taro. Elle travaillait alors sur son précédent livre  « Le rondini di Montecassino »  récompensé par plusieurs prix en 2011.

MAJ 22 novembre 2018

« La fille au Leica »  est paru en octobre chez Actes Sud, traduit, comme les précédents ouvrages de Helena Janeczek, par Marguerite Pozzoli.


Finaliste du Premio Strega, Marco Balzano avait obtenu le vote de la Società Dante Alighieri. Son roman vient d’être publié aux Editions Philippe Rey, traduit par Nathalie Bauer. Un portrait de femme, celui de Trina, qui fait le récit de sa vie à sa fille dont elle est séparée…Son enfance à Curon (Haut-Adige)et son entrée en résistance quand l’Italie annexe ce territoire en 1923…