« Autobiografia dei poveri »

Autobiographies ordinaires italiennes et françaises

L’écriture des personnes peu ou pas scolarisées est-elle pour autant dépourvue de toute « école » ? Cette question, approchée à travers les cas de figures d’artisans et de paysans du XIXe et XXe siècles qui ont écrit en italien, en français et en occitan, sera le fil rouge de cette journée d’étude qui alternera approches anthropologiques et littéraires. La journée est coorganisée par les équipes universitaires de « Il Laboratorio » et du « Laboratoire Interdisciplinaire Solidarités, Sociétés, Territoires-Centre d’Anthropologie Sociale ».

Université Toulouse II Jean Jaurès –  Vendredi 4 mai – 9h30-12h 14h-16h

  • Matinée : Château, salle 112 (1er étage et deuxième salle à gauche dans le couloir)
    9h 30 – Laura Brignon / Jean-Pierre Cavaillé : Introduction à la journée
    10h – Anna Iuso : «Vie et vers de Giacomo Migliori, cordonnier vignolais»
    10h 45 – Jean-François Courouau : « Une vie de pauvre : Louis Vestrepain et l’autobiographie en vers occitans au XIX siècle »
    11h 30- Nicolas Adell : « La lyre et l’écrire. Écrits autobiographiques d’Alphonse Fardin (1859-1929), compagnon cordonnier-bottier »
  • Après-midi : Château, salle bibliothèque (fond du couloir)
    14h – Laura Brignon : «À la croisée de l’oral et de l’écrit : l’autobiographie de Vincenzo Rabito, semi-lettré sicilien»
    15h 15 – Patrizia Ciambelli : «Journal d’un berger des Abruzzes»
    16h – Jean-Pierre Cavaillé : «Les Memorie de Giacomo Bernardi, dit Giacu Cayenna»