LittératurePremio Strega 2017

5 avril 2017

Le prix Strega est l’un des plus prestigieux prix littéraires d’Italie.Fondé en 1947 par le couple Bellonci et l’industriel Guido Alberti, il porte le nom de la célèbre liqueur commercialisée...

Le prix Strega est l’un des plus prestigieux prix littéraires d’Italie.Fondé en 1947 par le couple Bellonci et l’industriel Guido Alberti, il porte le nom de la célèbre liqueur commercialisée par ce dernier.Le jury est encore aujourd’hui surnommé « Gli amici della domenica » en référence au groupe qui se réunissait chaque semaine chez les Bellonci.

dante-alighieri-toulouse-amici- della- domenica

« Cominciarono, nell’inverno e nella primavera 1944, a radunarsi amici, giornalisti, scrittori, artisti, letterati, gente di ogni partito unita nella partecipazione di un tempo doloroso nel presente e incerto nel futuro »

Maria Bellonci (1902-1986)

Quelques oeuvres lauréates sont des incontournables de la littérature contemporaine: « Il Gattopardo » de Giuseppe Tomasi Di Lampedusa en 1959 ou « Il nome della rosa » de Umberto Eco en 1981.

Depuis plusieurs années, les votes d’écoles, d’universités et d’instituts italiens culturels complètent celui du jury.La Società Dante Alighieri, par la voix de lecteurs sélectionnés dans les comités à l’étranger, participe depuis 2009 à l’élection.

En 2016, la cérémonie s’est tenue pour la première fois à l’Auditorium-Parco della Musica à Rome et le jury a récompensé Edoardo Albinati pour son oeuvre « La scuola cattolica ».Dans la catégorie « littérature européenne », c’est la romancière Annie Ernaux qui fut distinguée avec « Les années ».

L’éminent linguiste Tullio De Mauro (1932-2017) fut longtemps président de la Fondation Bellonci et du Comité Directeur.Son successeur est Giovanni Solimine, enseignant à l’Université Sapienza de Rome.

27 auteurs sont candidats au prix 2017 et le Comité Directeur annoncera le 20 avril la liste des finalistes à Tempo di Libri, la Fiera dell’editoria italiana à Milan.

Renouant avec la tradition, la cérémonie finale de cette 71ème édition se tiendra le 6 juillet 2017 dans les jardins du Ninfeo de la Villa Giulia à Rome.

dante-alighieri-toulouse-ninfeo-villa-giulia

Sources:Wikipedia/Premio Strega

La Divine Comédie vue par 15 artistes contemporains

Par Andrea Ciarlariello

En 2006, le Comité Dante de Foligno, sous la direction d’Italo Tomassoni et soutenu par la Municipalité avec la contribution de la Fondation de la Cassa di Risparmio di Foligno, a lancé un projet ambitieux.: demander à des artistes contemporains d’interpréter et d’illustrer la Divine Comédie,

Ont répondu à cet appel, 15 artistes représentants de la Transavanguardia, de l’École de San Lorenzo, de l’Anachronisme et de l’Hypermanierisme, qui ont produit pour l’occasion 3 ou 4 œuvres chacun.: Omar Galliani, Ivan Theimer, Bruno Ceccobelli, Mimmo Paladino, Giuseppe Gallo, Enzo Cucchi, Piero Pizzi Cannella, Stefano Di Stasio, Marco Tirelli, Sandro, Gianni Dessì, Nunzio Di Stefano, Emilio Isgrò, Giuseppe Stampone et Roberto Barni

Après avoir enchanté le public de Buenos Aires, où l’exposition a été présentée à l’occasion du 83e Congrès international de Dante ce corpus constamment mis à jour est exposé du 5 au 16 mars au Palazzo Firenze sous la coordination scientifique de Chiara Barbato et Valentina Spata avec le soutien du Ministère du Patrimoine Culturel et des Activités en collaboration avec la Municipalité et le Comité Dantesque de Foligno.

Selon le Secrétaire général de La Dante Alighieri, Alessandro Masi: « Dante représente un défi incontournable pour les artistes du XXe siècle : De Guttuso, qui a illustré toute la Divine Comédie, à Dali et Isgrò lui-même. Dante représente un point fondamental dans l’imaginaire : là où l’homme traverse le sacré. Que nous le voulions ou non, nous appartenons au sacré et c’est au sacré que nous revenons. Dante nous le rappelle. L’art ne peut s’empêcher de révéler le divin et, comme le dit l’exégète français Paul Beauchamp, de rendre l’insupportable supportable ».